Avenue Tokio Hotel


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Voir le deal
8 €

Partagez
 

 [E.C.] CHILD OF THE MOON

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
skipi08
Devilish
skipi08

Féminin Age : 29
Localisation : Limousin
Inscription : 15/03/2010
Messages : 68
Humeur : Happy !!!

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Lun 10 Mai - 18:09

Ce soir ou demain...
je me tate ^^
Revenir en haut Aller en bas
UnicornLSD.
Paris Bercy
UnicornLSD.

Féminin Age : 26
Inscription : 09/04/2009
Messages : 2029
Humeur : Jalex

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Lun 10 Mai - 18:11

Je sais pas j'ai une fiction toute écrite, corrigé et tout et j'ai toujours pas écrit juste l'épilogue.
J'arrive pas à écrire l'épilogue du coup je la poste pas, enfaite faudrait juste que je m'y colle.
Tu l'écriras quand tu le sentiras, hélas il faut que tu prenne d'autres decisions pour que je le vois dans l'avenir x) (j'sais pas ou j'ai entendu ça)
Revenir en haut Aller en bas
http://twitter.com/LSoowD
skipi08
Devilish
skipi08

Féminin Age : 29
Localisation : Limousin
Inscription : 15/03/2010
Messages : 68
Humeur : Happy !!!

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Lun 10 Mai - 19:13

dans twilight ??? Non ? SII lol
non mais là je suis inspirée j'ai trop envie d'écrire donc je vais m'avancer car
les suites que j'ai en rabe commencent à diminuer.
Je finis d'abord ma clope (oh vilaine, et ça fait des études pour être infirmière [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 45899 ) et après je m'y colle.
Quant à toi Solène, continues d'écrire, faut se mouiller.
Revenir en haut Aller en bas
UnicornLSD.
Paris Bercy
UnicornLSD.

Féminin Age : 26
Inscription : 09/04/2009
Messages : 2029
Humeur : Jalex

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Lun 10 Mai - 19:26

Ah si ouais ouais twilight thx.
Copite copite tant que tu en as envie.
Bouh bouh xD, je suis en position pour te dire quoi que ce sois la dessus.
Ouais des que j'aurais l'envie.

xD Suite ^^.
Revenir en haut Aller en bas
http://twitter.com/LSoowD
skipi08
Devilish
skipi08

Féminin Age : 29
Localisation : Limousin
Inscription : 15/03/2010
Messages : 68
Humeur : Happy !!!

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Lun 10 Mai - 19:30

^^
Ecoute, là pour le moment j'ai bien avancé dans mes personnages,
puis là je suis en train d'écrire une autre suite.
Si je l'ais finis pas trop tard, alors je vous poste celle qui doit venir après
ou alors, si je n'ais pas fini dans les temps, ce sera demain dans l'après-midi.
Car le matin j'ai stage à l'hôpital. Brefouille, ça on s'en fou.
donc voila, alors au cas ou je ne revienne pas sur le fo' ce soir, je te dis booooooooooooooooooooooooooooonne nuit soooooooooooooolène (remix de boooonne nuit les petiiiiits) [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 225312
gros bsx bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
UnicornLSD.
Paris Bercy
UnicornLSD.

Féminin Age : 26
Inscription : 09/04/2009
Messages : 2029
Humeur : Jalex

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Lun 10 Mai - 19:31

xD Bonne nuit Juliette
Bsx et bonne soirée à toi aussi.
Bon stage ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://twitter.com/LSoowD
skipi08
Devilish
skipi08

Féminin Age : 29
Localisation : Limousin
Inscription : 15/03/2010
Messages : 68
Humeur : Happy !!!

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Mar 11 Mai - 13:30

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 2684805712_small_1


POINT DE VUE GUSTAV

Ici, dans l'hôtel, tout est triste. Oh, bien sûr, on ne vit pas sous les ponts, mais à défaut de croire que la vie de « stars » est totalement enrichissante, etc etc, heu oui, m'enfin bon, une vie tout à fait normale n'empêche pas non plus le confort.
Il est 7 heures, et Tom n'est toujours pas rentré.
Dehors, à travers les fenêtres, je peux voir la pluie qui bat son plein sans interruption.
Les nuages forment d'énormes blocs visibles à l'horizon.
Un bruit me sort de mes pensées. Je peux effectivement entendre des pas accourant dans l'escalier du dessous.
A ce bruit sans finesse, et encore moins avec délicatesse, je peux reconnaître Bill. Je l'entend claquer sa porte de chambre.

Je jette un coup d'œil sur ma montre, et peux en déduire, que c'est son moment musique. Effectivement, chaque jours après les cours, vers les sept heures, Mr Bill s'enferme dans sa chambre, les écouteurs dans les oreilles, et s'endort jusqu'à l'heure du repas, qui elle atteint les neuf heures généralement.
Dailleur, à cette pensée, je viens de percuter que c'est peut-être la seule chose que les médias racontent sans se tromper.
Oui, on se couche tard pour se lever tard.
Un autre bruit attire mon attention. Toujours des pas, encore dans l'escalier, mais cette fois-ci, je peux reconnaître ceux de Georg.
Ce son sonore et bruyant, ya pas de doutes. Cette étrange manie qu'à cet ogre, de claquer ou bien de se faire entendre, ça on aura jamais élucider le mystère avec Bill et To... Oui, enfin on va compter que Bill, car Tom, il en a rien à foutre. Question d'habitude...au bout d'un an, on est bien obligé de la prendre.
La porte s'ouvre sans avoir subi de coups. Là aussi c'est étrange.
Le bassiste s'assoit lourdement sur mon lit et plonge son regard dans le vide.

Celui-ci se détourne pour enfin atterrir sur moi. Mon ami à l'air tourmenté, comme perdu. C'est bien la première fois que je le vois dans cet état là. Oh, mis à part quand il revient d'une excursion aux WC, mais bon, là, c'est une grosse exception.
Je m'assois sur une chaise pour lui faire face tandis que lui, est assis sur mon lit, pile devant la fenêtre.

Moi : Georg, allons-y, puisque ici c'est le rendez-vous des âmes perdues.

Georg : Oh Gustav, arrête de faire ton psy. Les fan seraient que t'utilises madame cinq tous les soirs... ils te verraient différemment

Moi : Madame cinq ?

Georg : Madame cinq. Ta main, elle a 5 doigts... puisque tu n'as rien d'autre pour satisfaire tes envies... tu piges là ?

Mon ami me répond, tout en étant dans la lune, absorbé par les rayons du soleil qui jaillissent de dehors.
Un rire intérieur accompagné d'un sourire s'effectuent.
Madame cinq... on aura tout entendu.

Moi : Et tu sors cette expression d'où ?

Georg semble hésiter. Les mots ne lui viennent plus, comme si sa langue avait été coupée.
Toujours la tête dans les nuages, sans bouger, on pourrait croire que son regard s'est perdu tout comme son esprit.
Je décide de claquer des doigts juste sous ses yeux, et enfin il se réveille et me regarde enfin.

Georg : Cette expression vient de notre Tom international ! Elle était sortie de sa bouche lorsqu'il était plus raisonnable et réceptif à nos paroles, nos conseils, nos tripes, nos, bref, tout c'qu'on a pu faire ensemble depuis le début.
Autant dire, depuis toujours hormis la naissance.

Dans les dernières paroles de Georg, je perçois enfin ce regret. Oui, ce regret que Bill avait eu. Au moment où le guitariste a changé du tout au tout, de prolixes questions fusaient dans ma tête. Et parmi Celles-la, une était affirmative : Un beau jour, le changement radical de Tom aura un lourd impact sur tout ceux du groupe.
Déjà Bill, qui a subi une forte dépression et qui a failli y laisser sa peau. Dieu merci, par je ne sais quel miracle du saint esprit, il s'en est remis.
Et, ce coup-ci, vient le tour de Notre Georg. Georg, georg. Lui, qui a toujours la patate, toujours le smile, là, j'avoue ne pas le reconnaître.
A quand mon tour ? Je me connais. Les sentiments et moi n'ont jamais fait bonne augure. M'enfin bon, tout ça arrivera bien un jour.
Je décide d'aller vers lui, et d'essayer de faire le bon saint Maritain.

Moi : Bon, alors, qu'est-ce qui t'arrives ?

Georg : Rien, rien. On va dire que je suis juste blazé, épuisé, et surtout incompréhensif.

J'observe mon ami d'un air septique. Sa désinvolture me déçoit et me surprend à la fois. Le Georg, ayant toujours supporté 24 heures sur 24, le comportement placide de Tom, a subitement changé d'optique.
Il paraît plus énervé, plus changeant.
C'est à peine si j'arrive à le reconnaître.

Moi : C'est-à-dire. J'te reconnaît pas sérieux.

Georg : Je sais pas. Cette fille.... Cette fille possède quelque chose en elle.

Moi : Cette fille.... J'vois pas. Tu parles de qui ?

Georg : De la fille là, que Tom a choisi pour être sa nouvelle proie. Rose ! Vla, j'ai du mal à chaque fois à trouver son prénom.

J'observe une nouvelle fois mon ami, et je ne peux déceler aucun brin d'amour, d'amitié, de compassion ou bien de pitié.
Non, juste cette fille.
Après, peut-être que je me trompe. Sait-on jamais.

Moi : Et qu'est-ce qu'elle a de si spécial cette fille ?

Georg : Justement, je n'sais pas J'te dis. Mais, pour t'donner un exemple banal, hier, ya deux gardes du corps, si tu vois c'que j'veux dire, de Tom, qui étaient cachés comme à leur habitude, pour espionner les moindres faits et gestes de cette fille.
Elle a eu le malheur de me regarder, et ces deux crétins sont venus me voir, tu sais pourquoi ? Pour me demander, si cette chienne, je cite, m'avait regardé d'un mauvais regard.
Et inconsciemment, je l'ais défendu à travers différentes phrases balancées triées sur le volet.
Bref, j'sais pas. En général, les victimes de Tom, me paraissent inintéressantes. C'est vrai, à peine, elles subissent les conséquences, qu'elles viennent s'excuser auprès de lui, et acceptent les règles imposées. Tandis que là, sa force, sa ténacité, j'adore. On dirait, qu'elle est demandeuse de coup et que ça ne peut rien lui faire.

Le monologue de mon ami m'inquiète. Si il continue dans cette voie, il va tout faire capoter. Nos efforts pour garder la tête froide face aux répliques de Tom, nos espoirs, nos plans, tout, absolument capoter.

Moi : Georg, fait gaffe à ne pas mettre le pied dans la zone rouge. On avait dit aucune fille.

Georg : Mais qu'est-ce tu m'parles de zone rouge, de fille. Je sais, je le sais tout ça, putain ! Mais vous avez pensé à moi ? De c'que j'peux ressentir, ou bien de mes envies ? Si j'ai envie d'aider C'te fille à n'pas s'faire violer, c'est mon droit merde !
Tu sais, j'vais même te dire un truc.
Hier, quand ces deux cons sont allés l'attendre devant chez elle, je suis pratiquement sûr et certain qu'ils ont fait plus que lui dire des paroles. Seulement, ils n'ont pas eu le courage.
Et tout ça pourquoi ? Parce que à mon étonnement le plus total

Moi : J'te coupe, Bill et moi aussi étions étonnés Georg. Je te le dis !

Georg : Bref, à NOTRE plus grand étonnement alors, Tom a pris un air sérieux et avait l'air de s'en préoccuper. Je n'sais pas encore une fois, c'que cette fille est venue chercher ici, ou voir, bref peu importe. Mais une chose est sûr Gustav... elle a forcément un lien avec Tom !
Car, lui, depuis un an, n'a jamais éprouvé de colère, même devant son frère ! Et hier, il était près à casser la gueule à deux types insignifiants !
Revenir en haut Aller en bas
Marjou
Team Tom
Marjou

Féminin Age : 27
Localisation : Saint-Dizier
Inscription : 11/04/2009
Messages : 1653
Humeur : Lunatique

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Mar 11 Mai - 17:21

j'aime. très jolie suite, t'écris toujours aussi bien ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.my-bordel-photographik.skyrock.com
Elsa
Reporter & Team Tom

Elsa

Féminin Age : 23
Inscription : 17/02/2010
Messages : 1878

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Mar 11 Mai - 18:33

génial, c'est bien de voir aussi les points de vue des autres personnage , suite stp =)
Revenir en haut Aller en bas
Ju Li To
Team Tom
Ju Li To

Féminin Age : 28
Localisation : New-York [ 27 ]
Inscription : 10/04/2009
Messages : 2333

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Sam 15 Mai - 20:46

Je me disais bien que ce titre de fiction me disait quelque chose.
Et puis quand j'ai vu le pseudo, j'ai les pupilles qui n'ont fait qu'un tour.

Très chère Collègue...Quel plaisir de te relire ...
Pouah, ça fait un bien fou.

Hum, suite.


Revenir en haut Aller en bas
skipi08
Devilish
skipi08

Féminin Age : 29
Localisation : Limousin
Inscription : 15/03/2010
Messages : 68
Humeur : Happy !!!

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Dim 16 Mai - 20:30

MA COLLEEEEEEEEEEEEEEEEGUEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

oulalala, que de bons souvenirs me reviennent !!!!
qu'est-ce que je suis contente qu'une fiction nous rapproche une nouvelle fois !
Ca faisait longtemps, depuis la PO.
Bon gros bsx, et suite, au plus vite, j'espère.
(L)
Revenir en haut Aller en bas
skipi08
Devilish
skipi08

Féminin Age : 29
Localisation : Limousin
Inscription : 15/03/2010
Messages : 68
Humeur : Happy !!!

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Lun 24 Mai - 19:39

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 2796672727_1



POINT DE VUE EXTERNE


Le jeune chanteur, est là, allongé sur son lit. Malgré le son atteignant un son maximal, il peut entendre vociférer Georg qui s'affole depuis un certain temps.
Ne sachant pas de quoi il peut s'agir, il préfère passer à autre chose et faire abstraction des différentes plaintes que peut émettre le bassiste.
Cependant, il enlève ces écouteurs, et s'adosse en position assise sur son lit.
Il prend en main la télécommande et zappe à tour de rôle les multiples chaînes qu'il a à disposition.
Ouah, quelle chance d'être assez riche à 19 ans !
C'est en pensant à cette phrase qu'il se dit soudain : « oui, quelle chance c'est sûr, cependant, il préférerait donner tout ce qui lui tient à cœur, en échange de la vrai personnalité de son frère ».

Il entend la porte de chambre de Gustav claquer. Soudain, celle-ci se rouvre. A cette entente, Bill tourne les yeux vers le ciel, car il sait pertinemment, que Gustav va se diriger vers lui, soit pour lui raconter, soit pour le sermonner.
La porte s'ouvre effectivement soudainement et fini par se claquer au mur.

... : Humm, ya des moments, j'aimerai faire abstraction de mes sentiments de haine et de rage tout comme Tom. Je n'sais pas comment il fait pour garder ce sang-froid.
Ca m'paraît impossible.


Bill : Et bien Gustav, il ne faut pas que tu ternisses l'image que tu peux donner aux journaux. Le gars simple, qui s'prend pas la tête, bref la zen'attitude quoi.
Bon t'es V'nue pour quoi là en fait ?

Gustav : Accueil super agréable, comme à ton habitude cher Bill.

Bill : Non mais faut dire qu'en c'moment, vaut mieux pas se la jouer finaud ou tourneur autour de pots avec moi.
Alors crashe ta valda qu'on en finisse.

Le batteur, s'installe sur la fin du lit, et se met de profil de façon à regarder dans les yeux son ami.

Gustav : Georg veut décrocher.

Bill : Décrocher quoi ?

Gustav : Décrocher, décrocher. Il veut abandonner les plans qu'on s'était fixé vis-à-vis de Tom etc.

A la surprise générale de Gustav, Bill émet un son, qui semble être un rire caché.
Il regarde son ami pour en être sûr, et effectivement, ce sourire qu'on connaît si bien du chanteur, s'étire de tout son long.

Gustav : Ya quoi D'marrant ?

Bill : J'étais en train de penser à Tom. Imagine s'il nous entendait. « Nos plans vis-à-vis de Tom ». Il nous tuerait ! *éclat de rire*
Le gars, genre, il se sent persécuté !

Le batteur observe son ami sans broncher. Il ne sait comment réagir face à cette expression. Il a souvent déjà vu son ami dans cet état. Comme ça, en train de péter un câble. Oui, Bill, son ami, ri faussement. Il arbore un rire jaune qui cache toute la douleur qu'un être humain peut dissimuler.
Il a peur, il est triste, mais ça, c'est un simple rire de sa part qui nous le dit.

Gustav : Bill..... Qu'est-ce t'as fait hier en début d'soirée ?

Bill s'arrête subitement de rire, et d'un coup, plonge son regard dans celui de Gustav. Il ne dit mot, et il devient froid, presque hautain.
Soudain, une enveloppe corporelle semble l'entourer, et celle-ci semble être constituée de glace.
Le même effet que peut procurer Tom lorsque l'on daigne lui parler. Mais bien évidemment, beaucoup moins puissante que celle de son frère.
Un silence de mort s'installe dans la pièce.

Bill : Ca N'te regarde pas Gustav.

Gustav : C'est bien c'que j'pençais, t'es retourné le voir. T'es retourné le voir au cimetière. Putain Bill, j't'avais dit quoi ? Si un jour il te surprend, c'est fini ! C'est finit pour de bon ! Tu l'espionnes quand il est dans son monde ! C'est comme entrer dans la tanière de l'ours, pour risquer d'attraper sa belle fourrure.
Là, c'est identique ! C'est quasiment la même situation que tu es en train de renouveler !
Souviens toi de la première fois quand il t'as surpris dans ce square ! Souviens toi-en !
Tu t'rappelle de c'qu'il tavait dit ?

Bill : « La prochaine fois que je te surprend en train de m'espionner dans mon univers ou quoi que ce soit d'autre, tu n'es définitivement plus mon frère, et je me casse pour de bon, du groupe !

Gustav : Voila ! C'est ça qu'tu cherches ? Tu veux qu'il coupe définitivement les ponts ? Bon sang Bill t'as quoi dans la tête bordel !

Bill : Ce que j'ai dans la tête ? Tu veux l'savoir ? Et bien je vais te dire ce qu'il y a non seulement dans ma tête, mais aussi, dans mon cœur, dans mon âme et pour finir dans mon esprit.... : TOM !
Voila ce qu'il y a !
Et ce sera toujours pareil ! JE VEUX REVOIR L'ANCIEN FRERE que j'ai pu avoir ! Et la seule possibilité pour moi d'exaucer ce vœu, c'est de le voir à l'état brute, à l'état humain. Et ce seul état, cette seule combinaison, il ne l'enfile que lorsqu'il se retrouve dans UN CIMETIERE !

Bill venait de dire ces derniers mots d'un ton vulgaire et haineux. Tellement haineux, qu'il en postillonnait partout.

Bill : C'est vrai, merde à la fin ! Il préfère rester au CIMETIERE à jouer du son devant des MORTS, PLUTÔT QUE DE SE CONFIER A SON FRERE !

De la haine, de la colère, des pleurs, de la tristesse, du malheur, de l'anéantissement, du dégoût de l'incompréhension, de l'étonnement, toutes ces sensations qui peuvent se dégager d'un être si frêle peut vous paraître surprenant.
Bill est fou de rage et à de quoi l'être.

Bill : Encore il ne parlerait pas, mais il me jouerai de la guitare comme il fait à ces gens décédés, ok, je l'écouterai dans ce cas là, je serai son oreille, tout.
Mais NON MÊME PAS ! RIEN, RIEN DE TOUT CA N'A LIEU !

Je m'apprête à dire quelque chose pour tenter de consoler mon ami mais un bruit effrayant nous surprend et nous stop.
Bill se calme, les yeux rouges, et me regarde étonné dans les yeux.

... : PUTIINNNNNN ! ILS SONT MORTS !
Revenir en haut Aller en bas
Marjou
Team Tom
Marjou

Féminin Age : 27
Localisation : Saint-Dizier
Inscription : 11/04/2009
Messages : 1653
Humeur : Lunatique

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Mar 25 Mai - 7:38

aaaaah mais pourquoi tu coups comme ca à "Putiin ils sont morts" ca va pas non?!
Je veux savoir la suite la Very Happy
En tout cas tes suites sont toujours aussi bien écrites.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.my-bordel-photographik.skyrock.com
Elsa
Reporter & Team Tom

Elsa

Féminin Age : 23
Inscription : 17/02/2010
Messages : 1878

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Mar 25 Mai - 16:55

wahou vivement la suite ! c'est vraie que le putain ils sont mort surprend un peu =)
Revenir en haut Aller en bas
Marjou
Team Tom
Marjou

Féminin Age : 27
Localisation : Saint-Dizier
Inscription : 11/04/2009
Messages : 1653
Humeur : Lunatique

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Jeu 24 Juin - 16:50

y'a plus de suite?snif
Revenir en haut Aller en bas
http://www.my-bordel-photographik.skyrock.com
Jul's
Ancienne du Staff ATH

Jul's

Féminin Age : 26
Localisation : Miami, FLA.
Inscription : 04/08/2009
Messages : 2555

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Jeu 24 Juin - 21:47

Oh oui, moi aussi je viens de lire toute la fic, & comme je vois que c'est plus mis à jour, bah je me trouve trop con d'avoir lu tout ça, et d'avoir trop trop aimé, pour au final être frustré ! Enfin, j'espère que tu mettras une fic, car tu as une nouvelle lectrice donc voilà, et j'adore pour le moment, mais il en faut plus, là !
Revenir en haut Aller en bas
http://queenjuls.blogspot.com/
skipi08
Devilish
skipi08

Féminin Age : 29
Localisation : Limousin
Inscription : 15/03/2010
Messages : 68
Humeur : Happy !!!

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Ven 25 Juin - 15:54

DESOLE LES FILLES
PROMIS JE POSTE
Revenir en haut Aller en bas
skipi08
Devilish
skipi08

Féminin Age : 29
Localisation : Limousin
Inscription : 15/03/2010
Messages : 68
Humeur : Happy !!!

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Ven 25 Juin - 16:02

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 2502971613_2









POINT DE VUE ROSE

Ce message, je le lis, le relis maintes et maintes fois. Mes yeux n’arrivent pas à se décrocher de cet écran lumineux.
Le destinataire : mon meilleur ami…
Un meilleur ami que je n’ais pas revu depuis mon arrivé dans cette jungle aux fauves, surnommée aussi : les Etats-Unis.
Je jette subitement mon portable sur le lit et, d’un geste volontaire, me jette sur ce dernier et observe le regard vide, sans aucune pensée, le plafond fissuré de ce qui me sert de chambre.
Je commence à me remémorer la rencontre que j’avais établi avec Many. Cette fille d’apparence forte, mais qui au fond, cachait une personnalité toute frêle, toute usée par le temps.

Elle avait dû en voir des spécimens, des évènements. Je repense aussi lorsque je lui avait demandé si des choses pires que des injures ou des sauts d’eau, pouvaient arriver aux filles refusant les règles de celui dit : prince.
Elle avait hésité, je me souviens…oui elle, avait hésité longuement, puis s’était fixée une réponse toute prête : Non, je pense que c’est tout.
Auparavant, je n’avais pas insisté pour en savoir plus.
Par peur, par non curiosité… moi-même je n’sais pas. Mais, aujourd’hui, je sais qu’ils peuvent faire pire.

L’autre jour, devant ma porte, ils en sont quand même venus aux mains. Et ça….je n’peux pas le pardonner.
L’idée de garçons qui frappent des filles, je ne supporte pas… vraiment, ils doivent avoir que ça à foutre pour en venir là…
C’est sur cette pensée que je me demande tout à coup, si cette idée vient de Kaulitz, ou bien si c’est une seule improvisation des deux abrutis.
Oh, quoi qu’il en soit, je vois les faits, et ceux-ci me permettent de penser que j’ai bien failli y laisser ma dignité s’ils avaient osé faire plus que ça…
L’image de Many me revient en tête, et c’est sur cette vision, que je me demande enfin ce qu’elle est devenue.

C’est vrai, depuis la dernière fois, je ne l’ais pas croisé que ce soit dans le hall, dans le couloir ou même dans la salle qu’elle m’a faite découvrir.
J’espère avoir plus de chance demain, et de ce fait essayer d’aller lui parler pour lui racontait ce que j’avais entre guillemet, subit l’autre jour.
Une lueur apparaît soudainement. Je regarde de part et d’autre de mon lit, et peux apercevoir que c’est mon portable qui me signale que la batterie est faible.

C’est aussi peut-être un signe du destin qui me fait prendre conscience que je devrais certainement m’attarder un peu plus sur le message que j’avais reçu, venant de Luc.
J’ai beau réfléchir… je ne vois décidément pas, de quoi il peut bien vouloir parler…
Un grand danger….

Ici, je ne connais personne. Je ne vois vraiment pas de quoi il peut s’agir.
Je décide d’abandonner ma quête aux révélations, et décide d’aller faire un tour dehors.
L’air pur, la nuit noire, et l’environnement que m’offre ce pays, m’encourage à y goûter un peu plus, en quittant ma chambre, et en allant m’ahérer.
Une fois le pied sorti, je claque ma porte, et d’un tour de clef, je réussi à la fermer malgré la rouille ayant fait son nid.

Je marche le long du trottoir, et regarde défiler les voitures sans se soucier de la vitesse à laquelle elles peuvent circuler.
Cette nuit noire, ce vacarme, ce brouhaha même, m’insupporte, et je décide donc de me retirer vers les collines environnantes.
Je décide de prend les clefs d’la voiture qui se trouvent être dans mes poches, et enclenche la première, pour enfin, me diriger au sommet de la ville.

Les bouchons, même à 23heures, sont insupportables.
Les feux rouges clignotants, ne correspondent même pas à ceux en France.
C’est vrai, on s’demande pourquoi ils clignotent.
On passe, on passe pas…on fait quoi ?
Une fois avoir réussi à m’être dégagée de la file, je démarre en trombe, et arrive à me retrouver à l’endroit souhaité.
Je gare la voiture sur le bas côté, descend, et commence à m’asseoir sur le haut de la colline, qui elle, m’offre une vue imprenable sur la ville entière.
J’observe en silence le paysage qui s’offre à moi et peut écouter ce coup-ci, toujours les mêmes bruits bruyants que tout à l’heure, mais ce coup-ci, étouffé par le calme et la quiétude environnante.

Je décide, pour me croire un peu plus à la campagne, de m’allonger par terre et de fermer les yeux doucement mais sûrement.
Cette zen attitude, m’apaise totalement et me donne une confiance incommensurable.
Le bruit des grillons, l’odeur du peu d’herbe qui peut se trouver, la douceur du vent étonnante malgré le mois de février qui nous assaille, tout, tout est réuni pour passer une vielle de rentrée agréable.
Soudain, des bruits se font entendre.

Des bruits de pas. Par peur, je décide de ne pas bouger, et de rester à la position initiale que je me suis fixée.
Rester allongée.
Mes yeux toujours fermés, mon cœur bat de plus en plus vite.
Décidemment, ils m’auraient suivi ?
Non, c’est pas possible, ils ont quand même autre chose à faire de leur dimanche !

Soudain les pas s’arrêtent. Je peux sentir que la personne se trouve être juste derrière ma tête.
Je me redresse difficilement, sans me retourner.
Je reste là, comme une saute, tétanisée.

… : Ici, il ne faut jamais traîner seule…
 
 
 
___________________________________
 
POINT DE VUE EXTERNE

Deux garçons dans un couloir.
Deux garçons, béats, ne sachant que faire
Deux garçons se regardant fixement dans les yeux sans pour autant échanger un quelconque signe de défi.
Le batteur et le chanteur, ont entendu la même chose. Oui, exactement la même chose.

Un frère, un meilleur ami, a crier de toute ses forces, des paroles abruptes, morbides, et surtout incompréhensives.
Le blondinet se rapproche de son ami, et lui souffle à l’oreille :

Gustav : C’est quoi ça ? Il nous fait quoi ?

Bill : Je sais pas, mais…je, je comprend pas.

Les deux compères entament les escaliers à toute allure, se précipitant d’aller voir ce qui se passe du côté de leur guitariste.
Une fois arrivés en bas, un calme plat est ici présent. Même une mouche ne se ferait pas entendre malgré son bruit significatif et fort désagréable.
Deux pas, trois pas, quatre pas, puis cinq pas.

Ils observent aux environs, et peuvent apercevoir Tom, le mélancolique et cynique Tom, avachi sur son canapé totalement serein et passif.
A en voir la scène, on pourrait penser que le bruit entendu n’était que le fruit de l’imagination des deux compère, Bill et Gustav.

Un magasine à la main, la jambe dans le vide de l’autre côté de l’accoudoir du canapé…une attitude des plus désinvoltes que peut offrir Tom…
Tom peut désormais tout cacher à son frère, mais s’il y a bien une chose qui est sûr, c’est que sa voix est reconnaissable entre mille.
Revenir en haut Aller en bas
skipi08
Devilish
skipi08

Féminin Age : 29
Localisation : Limousin
Inscription : 15/03/2010
Messages : 68
Humeur : Happy !!!

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Ven 25 Juin - 16:04

bienvenue à JULIETTE ^^
une autre .... (eh ben on est pas sorti...lol)
T'inquiète il m'a fallu un moment, car je trouvais que ma fic n'attirait plus grand monde, et puis j'ai vu ton message,
et ça m'a bousté ^^ bisous les filles et j'espère que ça vous plait toujours autant.
Revenir en haut Aller en bas
Elsa
Reporter & Team Tom

Elsa

Féminin Age : 23
Inscription : 17/02/2010
Messages : 1878

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Ven 25 Juin - 16:32

wahou je suis contente que tu mette une suite, ça fait longtemps que je l'attendais =)
jaime toujuors autant en tout cas, t'as le don de t'arreté toujours au "mauvais" moment si on peut dire mais bon au moins ça fait du suspens =D
Bisous
Revenir en haut Aller en bas
skipi08
Devilish
skipi08

Féminin Age : 29
Localisation : Limousin
Inscription : 15/03/2010
Messages : 68
Humeur : Happy !!!

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Sam 26 Juin - 9:09

^^
eh oui, on m'en fait souvent le reproche ''d'arrêter toujours au mauvais moment''.
C'est pour vous tenir en haleine ! C'est pour ça lol.
En tout cas, contente que ça plaise toujours autant ^^.
Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Jul's
Ancienne du Staff ATH

Jul's

Féminin Age : 26
Localisation : Miami, FLA.
Inscription : 04/08/2009
Messages : 2555

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Sam 26 Juin - 15:51

Oui, oui, deux Juliette, normal, on a la classe Cool Cool
Ahah, bah tant mieux que j'ai posté alors, en général, je poste pas de commentaires dans les fictions que je lis, j'ai toujours trop la flemme, mais là je voulais trop la suite.
Bon, sinon, je vais faire des petits pronostics : Il va y avoir un truc entre Rose & Tom, mais, peut être pas un truc amoureux, mais un truc quoi What a Face
& un autre membres du groupe va venir s'interposer et ça va être trop la merde & touuuuuuuut. Enfin j'en sais rien, je divague, je divague...
J'aime trop cette suite, en plus, y'a encore plus d'interogations là. Pourquoi le meilleur ami de Rose lui a envoyer ça ? Qui est derrière elle ? & pourquoi Tom a gueulé ? XD
Bref, suiiiiiiiiiiiiiiiiiiite !
Revenir en haut Aller en bas
http://queenjuls.blogspot.com/
skipi08
Devilish
skipi08

Féminin Age : 29
Localisation : Limousin
Inscription : 15/03/2010
Messages : 68
Humeur : Happy !!!

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Sam 26 Juin - 18:07

la classe ? noooon, la SUPER classe [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 926587
deux juliette attend on est en plein rêve là ^^
bref, ça m'fait super plaisir que ce soit ma fiction sur laquelle t'es posté
un commentaire.
Et encore... un commentaire riche avec tes opinion, j'adore [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 900697
bon même si celles-ci sont loin de la vérité.... mais bon
*sadique* [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_twisted
Revenir en haut Aller en bas
Marjou
Team Tom
Marjou

Féminin Age : 27
Localisation : Saint-Dizier
Inscription : 11/04/2009
Messages : 1653
Humeur : Lunatique

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Dim 27 Juin - 11:09

youppie la suite Smile J'avoue tu t'arretes vraiment toujours quand il faut pas, sadique!
J'adore toujours autant. ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.my-bordel-photographik.skyrock.com
skipi08
Devilish
skipi08

Féminin Age : 29
Localisation : Limousin
Inscription : 15/03/2010
Messages : 68
Humeur : Happy !!!

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1Mar 29 Juin - 19:03

[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 2684805712_small_1





POINT DE VUE GEORG

Allongée sur le peu d'herbe que peut nous offrir cette ville merdique, cette fille, cette nouvelle victime, insouciante, est ici même et se demande qui peut être la personne derrière elle.
Décidant qu'elle avait eu assez peur comme ça, je décide de montrer mon visage.

Elle : ...

Moi : Tu t'apelles, Rose ? C'est bien ça ?

Toujours assise, la tête tournée vers moi, une forte hésitation l'envahit. Elle semble vouloir se lever pour être à égal niveau, ayant sûrement peur d'être dominée.
Toujours indécise, je décide de faire le premier pas, et de m'abaisser, en m'asseyant juste à côté d'elle.
Elle me regarde m'éxecuter.
Le regard dans le vide, ou du moins sur toutes les lumières environnant la ville de New-York, je perçois son regard m'observer du coin de l'œil.
Je m'efforce de la mettre le plus possible en confiance, mais cela semble insurmontable.
Soudain, je ne sens plus son regard, non, elle m'imite en regardant droit devant elle la vue qui s'offre à nous.

Rose : Je m'appelle Rose. J'ai 18 ans, je viens d'arriver dans ce lycée de merde, j'habite toute seule chez moi, sans mes parents, je trouve que le temps est agréable, on peut entendre les quelques grillons chanter, je me fait martyriser tous les jours qui suivent au lycée par l'un de tes meilleurs amis, j'ai reçu des coups, j'ai des bleu, j'ai la boule au ventre tous les matins avant d'aller au lycée, comme le soir de peur de retrouver vos sbires pinqués devant ma porte...

Un silence vient dominer la fin de sa phrase. Depuis le début de son récit je la regarde parler et ses moindres paroles sortant de ses lèvres frémissantes par le peu de vent ou bien par le maximum de peur, provoque en moi un sentiment d'attachement envers cette inconnue.

Rose : Mais, pour être honnête, ce qui me fait le plus mal, le plus peur, et qui passe avant toutes ces choses que je viens de te dire.......
C'est le fait d'être assise au bord d'un précipice surplombant la ville de New-York avec à mes côtés un gars qui n'en pipe pas une à ce que je peux éprouver ou bien ressentir.

Soudain, elle tourne sa tête vers moi, lâchant ce point mort qu'est la ville, qu'elle n'arrêtait pas de fixer.

Rose : Mais bon, les simples d'esprit dans ton genre, ne peuvent pas comprendre, maintenant, laisse moi partir, et ne m'adresse plus la parole.

Elle commence à prendre appuie sur ses mains, afin de se lever plus aisément.
Mais c'est au moment où elle commence à se hisser que je la retient par le poigné la forçant à se rassoir.

Rose : Qu'est-ce que tu fais ?

La confiance qu'elle pouvait avoir dans ses yeux ainsi qu'à travers sa posture, s'évanouissent d'un coup pour laisser place à l'anxiété.

Moi : Je ne te retient pas pour les quelconques raisons douteuses que tu peux t'imaginer.
Tu as parler, tu m'a montrer ta répartie, tu m'as montrer le courage dont tu pouvais faire preuve en sachant que je suis le meilleur ami de celui qui te martyrise comme tu le dis.
C'est bien.
Seulement, je pense fortement que tu te trompe d'ennemi.
Il y a un dicton qui dit : Les amis de mes amis sont mes amis, et les ennemis de mes amis, sont mes ennemis.
Ce diction là, est beau, connu, certes, mais il ne s'est jamais appliqué à moi.
Autrement dit, ce que fait Tom, ou bien ce qu'il peut dicter à ses sbires comme tu dis si bien, je ne l'approuve pas et je ne l'approuverai jamais.
Libre à toi de penser ce que tu veux, mais met toi bien une chose dans la tête : ne mélange pas tout et n'importe quoi.

Toujours ma main empoignée dans son poigné, elle continue de me fixer avec une moue qui en dit long sur son agacement.
Je décide de la lâché mais sa réaction ne change décidément pas.
Soudain elle retourne sa tête vers le paysage, droit devant elle.

Rose : Tu te rend compte de la situation dans laquelle nous sommes là ? Franchement ne trouves-tu pas ça risible et ridicule ?

Moi : Je ne comprend pas.

Rose ''les yeux fixés dans ceux de Georg'' : Attend, mon arrivée au lycée a été l'une de mes plus redoutables. Sans que je ne demande rien à personne, Tout le monde me saute sur le poil comme si j'en avait pas déjà assez, et je me fait suivre par des gars qui veulent ma peau y compris mon cul !
Et toi, l'un des meilleurs potes à celui qui me mène la vie dure, tu te ramène comme ça, genre je suis le bon garçon qui fait rien à personne.
Ecoute, je suis venue ici car c'est l'un des seuls lieux où je me sens en sécurité et apaisée.

Moi : En sécurité et apaisé ? Mais Rose, ici tu n'as pas l'air de le savoir, mais c'est l'endroit de Tom...c'est l'endroit où tout ses sbires se rassemblent pour discuter de tout et de rien.
Je ne t'ais pas suivi. Non, je viens ici moi aussi pour être tranquille

Rose : Attend, ici on est à New-York, l'une des plus grandes villes du monde, et tu vas me faire croire à moi qui vient juste d'arriver dans ce monde de fou, que c'est exactement l'endroit où Tom et ses potes siègent ?
C'est quoi, un piège ?

Moi : Non, Rose, c'est la vérité.
Ecoute, je veux juste te dire que le fait que tu trouvais ça risible, ok, je veux bien le comprendre, moi aussi je trouve que cette situation est plutôt déconcertante, mais je veux juste te faire comprendre que le drapeau blanc est affiché constamment sur moi.
Je viens ici en simple personne qui veut discuter. Je ne te veux aucun mal.
Je veux juste t'apporter mon aide.

La jeune fille semble hésiter, et se mord la lèvre inférieur.
D'un coup, elle se lève sans que je n'ais pu avoir la rapidité de la rattraper. Désormais, elle me domine, et me regarde d'un œil bas, froid et profond.

Rose : Et Pour Many, tu as eu les même mots réconfortant ?

Sans attendre de réponse de ma part, elle se plonge dans l'obscurité que peut nous offrir cette nuit devenue glacée.
Après la vue de son départ, l'ouï m'informe de son retour vers la ville par le bruit que peut offrir sa voiture.
Many, oui, c'est vrai cette jeune fille aux cheveux très noirs, d'apparence plutôt banale. Oui, c'était l'une des premières avant Rose, à s'opposer au système qu'avait instauré Tom.
Des bruits avaient couru sur elle comme quoi, un terrible incident lui était arrivé.
Quoi ? Les gars y compris Tom l'intéressé, n'étaient pas au courant.
C'est en repensant aux dernières paroles de Rose ainsi qu'à cette fille, que je m'aperçois effectivement ne pas avoir tendu ma main à Many.
Pourquoi l'ais-je fait avec Rose ?
Je ne sais pas, une chose me dit que le groupe et moi, on en sait beaucoup plus qu'on ne le croit sur cette fille...

_____________________

POINT DE VUE DE TOM

Ces deux abrutits sans cervelle me guettent d'un œil étonné.
Moi, allongé sur ce canapé autant chic qu'inconfortable, le magasine à la main, je les regardent d'un œil par-dessus le chiffon que je peux lire.
Toutes ces conneries où je vois marqué : Gustav la bonne conscience du groupe , Gustav la bonne étoile. Je pense sentir au fond de ma gorge, des remontés d'acide qui m'avertissent qu'un certain liquide fort désagréable va sortir de ma bouche.

Moi : Et bien qu'est-ce qu'il y a blondinet ? Regarde lit cette merde, tu pisseras plus qu'à l'ordinaire.

Le magasine lancé retombe sur la tête de ce crétin qui ne s'attendait pas à cette action de ma part.

Gustav : Je sais à quoi tu penses Tom. Si, je m'attendais à ce lancer, seulement tu vois, tout ce que tu peux balancer que ce soit au niveau physique que moral, et bien j'ai arrêté de le réceptionner.

Moi : C'est bien Gustav, tu vois tes phrases philosophiques tu pourras les répéter aux journalistes, ils adorent faire pleurer dans les chaumières.

Je commence à me lever, et à regarder droit dans les yeux celui qui me sert de frère.
Celui-ci essaye d'adopter une posture sereine, sûr, confiante mais ses yeux le trahissent.
Il n'est pas fort mentalement comme il aimerait le montrer.
Non, Bill ne vaut rien.

Soudain la porte s'ouvre et laisse apparaître le troisième abrutit du groupe.

Gustav : C'est à cette heure là que tu rentres Georg ?

Le nouvel arrivant ne dit mot. Lui de nature totalement opposé à moi, autrement dit enjoué, et jovial des parties de jambes en l'air qu'il a pu entreprendre, est ce coup-ci de nature pensive et plutôt simpliste.Je peux voir à travers ses yeux qu'un évènement s'est passé...
Le bassiste remarque mon observation et me fixe dans les yeux.

Moi : Tu as vu cette fille !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: [E.C.] CHILD OF THE MOON   [E.C.] CHILD OF THE MOON - Page 4 Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 
[E.C.] CHILD OF THE MOON
Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avenue Tokio Hotel :: » AVENUE DU RÊVE. :: Fanfictions En Cours. :: Fan Fictions Traditionnelles.-
Sauter vers: