Avenue Tokio Hotel


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Voir le deal
160 €

Partagez
 

 [NET/US/Novembre 2009] (Sentimentalistmag.com) "Human connect to Human."

Aller en bas 
AuteurMessage
bluefairy
Reporter & Team Bill

bluefairy

Féminin Age : 27
Inscription : 11/04/2009
Messages : 3428

[NET/US/Novembre 2009] (Sentimentalistmag.com) "Human connect to Human." Empty
MessageSujet: [NET/US/Novembre 2009] (Sentimentalistmag.com) "Human connect to Human."   [NET/US/Novembre 2009] (Sentimentalistmag.com) "Human connect to Human." Icon_minitime1Jeu 12 Nov - 17:47

Before I even locate the well-appointed midtown Manhattan hotel that Tokio Hotel is staying in, I hear the unmistakable sounds of giddy teenage girls. This is a common sight and sound wherever the handsome, young men of Tokio Hotel might be, anywhere around the globe. Yes, the multi-platinum, worldwide phenomenon Tokio Hotel is back with a seriously polished and seriously addictive new record in Humanoid. And the girls, well, the little girls understand. They rarely seem to talk of anything else as I spend 30 minutes in their orbit. Decked out in their finest Hot Topic or Torrid fashions, lacey black skirts, heavy makeup, t-shirts bearing the German band’s insignia, the girls excitedly talk to band personnel about which members of the band they have seen on the day. I hear directives and squeals mentioning “Bill, Oh my God!” and “Georg… sooooo cute!” They will be at Best Buy later for the guys’ appearance and signing, of course, and will continue to pine and yearn and make me jealous for the innocent, halcyon days of loving a band so much your heart might just burst. And after I spend 10 minutes with the guys in Tokio Hotel — brothers Bill and Tom Kaulitz, Gustav Schafer and Georg Listing — I can’t say I blame them.

Sitting across from Tokio Hotel in their hotel room, lead singer Bill is every bit the superhero he projects on stage, to a startling degree. Stunning, really, but then again, so is Georg. The sight of Bill in full rock star mode can’t be accurately summed up, but suffice it to say, the visual effect of his makeup, Mohawk and tight pants is incendiary and really quite genius. The boys are humble and gracious; and when I mention the girls on the sidewalk outside of their hotel, they all grin and inquire more about them. Their fans, you see, are priority numero uno for them, and I believe it. Tokio Hotel gives what they get; they connect.

You are so young to have produced a record of such confidence and maturity. How did the recording process go in comparison with Scream?
Bill Kaulitz: Tom and me, we co-produced this album, for the very first time, which was really, really cool. So, basically we produced it with our co-producers from the first record. We’re like one huge family in the studio. Everyone knows each other very well, so it’s really [a] family thing. We went into the studio for like, one year, and we tried so many different things, and this record is more electronic, so it’s a new sound.

Tom Kaulitz: Essentially, with the production, we wanted to create a new sound [for us].

Bill: Yeah. It was really time for us to be creative and write new stuff, because we were on the road with the last record for such a long time. I think in December we played our last concert, with song that I had written when I was 13! So it was really time for new stuff.

Humanoid as a title is very evocative. What inspired it? Is this self-referential at all?
Bill: No. Humanoid was a feeling we had in our childhood, growing up in a small village. So we felt a bit humanoid. I think it was the way other people saw us.

As musicians, you felt…
Tom: As musicians, yes, and persons in general, I think.

Bill: Yeah, from the look and the whole thing. [It] also describes our life right now very well, because it’s not normal.

Tom: We went through all the songs, and we felt that the record should have the name Humanoid.

Lyrically, it feels like this is also an album about alienation from the world outside your walls, and from meaningful human relationships in modern day with the use of technology, and perhaps more universally, what it feels like to be a teenager. What are your thoughts on that?
Bill: Yes. I think we’re really old-fashioned with all of those things. We have no Twitter, and we’re not on the Internet so much. And I don’t use my phone! That’s what I recognized last week. I have two phones, but I don’t use them. They’re just in my room the whole day, and when I come in my room, I just take a look and I answer sometimes but sometimes not. I really like writing things down just with a pen and paper. It’s natural, which I really like. But I think the Internet stuff is really helpful, actually. For us as a band, it was kind of a really cool thing.

Tom: Yeah, we really use the Internet to stay in touch with the fans. To take them with us. We have TokioHotelTV, and everyone on the Internet can watch us the whole day, what we’re doing.

You really are very interactive. Even your fans that are outside on the street right now are very excited.
Bill: It’s hard sometimes when we can’t get to a certain country. We always wanted to take [them] with us, and we wanted to take them on the road so that they can see what we’re doing every day.

Why do you feel that “Automatic” is the best song to introduce this new sound and this record to the world and to your fans?
Bill: I think it has everything; it has great feeling and the right power. So, we wanted to have a really powerful song because the record is really powerful. ‘Automatic’ was one of the last songs we wrote, and so we felt so good with that song.

The video is crazy, kind of post-apocalyptic!
Bill: Yeah! The video is great. We shot it in South Africa for five days, a long shoot.

Tom: We had a safari hotel, and so it was fun. And different!

This record has such a huge, conquering sound. What do you want the world and your fans, and even America, to know about Tokio Hotel with this record?
Bill: We put everything in it. Some artists see it as a job; Tokio Hotel is our life. We started everything 10 years ago. We met each other in a natural way. Tokio Hotel is our baby, and we put everything and so much love into this record. That’s the most important thing – that the people know we are a naturally formed band.

Speaking of putting of yourselves into it, are the lyrics personal? Just looking at “Human Connect to Human” and “Pain of Love” or even “Zoom Into Me,” they feel personal.
Bill: Yeah, they are personal, but it’s not autobiographical all the time. But yes, there are personal things in every single song. You collect your ideas every day.

Tom: Yes. I think in every single song, you have your thoughts and your feelings. Everything!

Are you big people watchers?
Bill: Yes! I love to be in shopping malls sitting there drinking a coffee, watching people the whole day. It’s really funny.

When you think of America, what comes to mind?
Bill: It’s huge!

Tom: It’s the beginning for Tokio Hotel.

Bill: I think about the VMA’s!

What do you think it takes to break America?
Bill: Luck at first, and you need really good fans. Our fans are so cool and really supportive. It takes a lot of work, luck, and really good fans.


Source: http://www.sentimentalistmag.com/2009/11/12/tokio-hotel-human-connect-to-human/

_________________
[NET/US/Novembre 2009] (Sentimentalistmag.com) "Human connect to Human." 65419_ATH_reporter_2

[NET/US/Novembre 2009] (Sentimentalistmag.com) "Human connect to Human." 21783_sign_4

ATH a besoin de toi! Clique!
Revenir en haut Aller en bas
Eden
Traductrice de la biographie du groupe
Eden

Féminin Age : 28
Localisation : Bordeaux
Inscription : 12/04/2009
Messages : 560
Humeur : Stressée

[NET/US/Novembre 2009] (Sentimentalistmag.com) "Human connect to Human." Empty
MessageSujet: Re: [NET/US/Novembre 2009] (Sentimentalistmag.com) "Human connect to Human."   [NET/US/Novembre 2009] (Sentimentalistmag.com) "Human connect to Human." Icon_minitime1Ven 13 Nov - 17:15

TRADUCTION


Avant même que je me rende au bien nommé Midtown Manhattan Hotel, où les Tokio Hotel ont élu résidence, j’ai pu entendre les bruits sans équivoque des folles adolescentes.
C’est un spectacle ordinaire quelque soit l’endroit où puissent être les jeunes et jolis garçons de Tokio Hotel, tout autour du globe. Oui, le groupe phénomène international de multiples fois disque de platine est de retour, avec un album très accompli et sérieusement addictif : Humanoïd. Et les filles, non, les petites filles, comprennent. Elles n’ont pas semblé parler d’autre chose pendant la trentaine de minutes que j’ai pu passer sur leur orbite. Parées de leurs plus belles fringues Hot Topic ou Torrid, vestes noires rayées, maquillage prononcé, T-Shirt à l’effigie de l’insigne du groupe, les filles sont toutes excitées de parler personnellement des membres du groupe qu’elles ont vu aujourd’hui. J’entends des directives et des cris mentionner : « Bill… oh my god ! » et « Georg… so cute ! »

Elles seront bien sûr plus tard chez Best Buy pour assister à une séance de dédicace des garçons, et elles continueront à se languir, à désirer et à me rendre jaloux cette innocence, ces jours heureux où l’on pouvait aimer un groupe à tel point que notre cœur menaçait d’éclater.
Et après avoir passé 10 minutes avec les garçons de Tokio Hotel – les frères Bill et Tom Kaulitz, Gustav Schäfer et Georg Listing – il m’est impossible de leur en vouloir [à elles, ndt]

Assis en face de Tokio Hotel dans leur chambre d’hôtel, le chanteur Bill est entièrement le super héros qu’il projette sur scène, et à un degré surprenant. Réellement stupéfiant là encore, est Georg. Je ne peux expliquer précisément la vue de Bill en mode total Rock Star, mais il suffit de dire, l’effet visuel de son make-up, son pantalon Mohawk serré est renversant et vraiment génial. Les garçons sont humbles et gracieux, et quand je mentionne les filles sur le trottoir devant leur hôtel, ils sourient tous et en demandent d’avantage sur elles, et je les crois. Les Tokio Hotel offrent ce qui leur arrive, ils restent en contact.

Vous êtes si jeunes pour avoir produit un disque d'une telle confiance et d’une telle maturité. Comment s’est passé l’enregistrement par rapport à Scream ?

Bill Kaulitz: Tom et moi, nous avons co-produit cet album, pour la toute première fois, ce qui était vraiment, vraiment cool. Donc, à la base, nous l'avons produit avec nos co-producteurs du premier album. Nous sommes comme une grande famille en studio. Tout le monde se connaît très bien, alors c'est vraiment une ambiance familiale. Nous sommes restés en studio pendant presque un an, et nous avons essayé tant de choses différentes, et ce disque est plus électro, c'est donc un nouveau son.

Tom Kaulitz: Avec la production, nous avons essentiellement voulu créer un nouveau son.

Bill: Ouais. Il était vraiment temps pour nous de faire preuve de créativité et d'écrire de nouvelles choses, parce que nous sommes restés longtemps sur la route avec le dernier album Quand je pense qu’en Décembre nous avons joué notre dernier concert, avec la chanson que j'avais écrite quand j'avais 13 ans! Alors il était temps de sortir des trucs vraiment nouveaux.


Humanoïd est un titre très évocateur. Ce qu'il a inspiré? S'agit-il d’une référence personnelle ou pas du tout?

Bill: Non humanoïd était un sentiment que nous avions dans notre enfance, nous avons grandit dans un petit village. Alors nous nous sommes sentis un peu humanoïde. Je pense que c'était la façon dont les autres nous percevaient.
En tant que musiciens, on se sentait ...

Tom: En tant que musiciens, oui, et en tant que personnes en général, je crois.

Bill: Ouais, par l'apparence et toutes ces choses. Cet album décrit également très bien notre vie en ce moment, parce qu’elle n’est pas très normale.

Tom: Nous nous sommes repassé toutes les chansons, et nous avons estimé que l’album devait s’appeler Humanoïd.


Textuellement, on ressent également cet album comme parlant de l'aliénation du monde à l’extérieur de vos murs, et du sens des relations humaines à l'époque moderne avec l'utilisation de la technologie, et peut-être plus universellement, à quoi cela ressemble d'être un adolescent. Quelles sont vos réflexions à ce sujet?

Bill: Je pense que nous sommes vraiment dépassés par toutes ces choses. Nous n'avons pas de Twitter, et nous n’allons pas beaucoup sur internet. Et je n'utilise pas mon téléphone! C'est ce que j’ai réalisé la semaine dernière. J'ai deux téléphones, mais je ne les utilise pas. Ils sont simplement dans ma chambre toute la journée, et quand je vais dans ma chambre, je jette juste un coup d'oeil et je réponds parfois, ou pas. J'aime vraiment écrire les choses simplement avec un stylo et du papier. C'est naturel, ce qui me plaît vraiment. Mais je pense qu’Internet est vraiment utile, en fait. Pour nous, en tant que groupe, ça nous a permis de faire des trucs vraiment cool.

Tom : Ouais, on utilise beaucoup Internet pour rester en contact avec nos fans. Pour les emmener avec nous. Nous avons TokioHotelTV sur le net, et tout le monde peut voir ce que nous faisons de nos journées.


Vous êtes vraiment très interactif. Même vos fans qui sont dehors dans la rue en ce moment sont très excitéés.

Bill: C'est dur parfois, lorsque nous ne pouvons pas aller dans certains pays. Nous voulions toujours les emmener avec nous, et nous voulions les prendre sur la route afin qu'ils puissent voir ce que nous faisons chaque jour.


Pourquoi estimez-vous que "Automatic" est la meilleure chanson pour présenter au monde et à vos fans ce nouveau son et ce nouvel album ?

Bill: Je pense qu'elle a tout: elle a beaucoup de sentiments et une vraie puissance. Nous voulions avoir une chanson vraiment très puissante parce que l’album est vraiment puissant. «Automatic» est l'une des dernières chansons que nous avons écrite, et nous nous sommes sentis très bien avec cette chanson


La vidéo est dingue, une sorte de post-apocalypse !

Bill: Ouais! La vidéo est géniale. Nous l'avons tourné en Afrique du Sud pendant cinq jours, un long tournage.

Tom: Nous avions un hôtel de safari, c’était cool. Et différent!


Cet album a un son si énorme, conquérant. Avec cet album, quel aspect de Tokio Hotel voulez-vous montrer au monde, à vos fan, à l’Amérique ?

Bill: Nous avons tout donné pour ça. Certains artistes pensent que ce n’est qu’un métier ; Tokio Hotel, c’est notre vie. Nous avons commencé tout ça il y a 10 ans. Nous nous sommes rencontrés naturellement. Tokio Hotel,c’est notre bébé, et nous donnons tout, tellement d'amour dans cet album. C'est la chose la plus importante - que les gens sachent que nous sommes un groupe formé naturellement.


En parlant d’y mettre une partie de vous mêmes, les paroles sont-elles personnelles? Par exemple « Human connect to Human » et «Pain of Love » ou même « Zoom Into Me», ces morceaux sonnent très personnels.

Bill: Oui, ils sont personnels, mais ce n'est pas autobiographique tout le temps. Mais oui, il y a des choses personnelles dans chaque chanson. Vous collectez vos idées tous les jours.

Tom: Oui. Je pense que dans chaque chanson, vous avez vos pensées et vos sentiments. Tout!


Êtes-vous de grands observateurs des gens ?

Bill: Oui! J'aime être dans des centres commerciaux assis là, en buvant un café, regarder les gens toute la journée. C'est vraiment drôle.


Quand vous pensez à l'Amérique, qu’est ce qu’il vous vient à l'esprit?

Bill: C'est énorme!

Tom: C'est le début pour Tokio Hotel.

Bill: Je pense aux VMA's!


Que pensez-vous qu'il faut pour conquérir l'Amérique?

Bill: De la chance d'abord, et puis vraiment de très bons fans. Nos fans sont tellement cool et ils nous soutiennent vraiment. Il faut beaucoup de travail, de la chance, et de très bons fans.
Revenir en haut Aller en bas
http://eden-poison-blood.skyrock.com
Félicia
Schrei
Félicia

Féminin Age : 25
Localisation : Paris
Inscription : 11/11/2009
Messages : 207
Humeur : Cool.

[NET/US/Novembre 2009] (Sentimentalistmag.com) "Human connect to Human." Empty
MessageSujet: Re: [NET/US/Novembre 2009] (Sentimentalistmag.com) "Human connect to Human."   [NET/US/Novembre 2009] (Sentimentalistmag.com) "Human connect to Human." Icon_minitime1Ven 13 Nov - 18:16

Merci de la traduction, en tout cas, c'est super que les jumeaux ont produit l'album du groupe^^
Revenir en haut Aller en bas
martouf
Team Bill
martouf

Féminin Age : 27
Localisation : St Dié [88]
Inscription : 28/04/2009
Messages : 841
Humeur : Bonne (:

[NET/US/Novembre 2009] (Sentimentalistmag.com) "Human connect to Human." Empty
MessageSujet: Re: [NET/US/Novembre 2009] (Sentimentalistmag.com) "Human connect to Human."   [NET/US/Novembre 2009] (Sentimentalistmag.com) "Human connect to Human." Icon_minitime1Ven 13 Nov - 18:16

Je le trouve pas trop mal en lui même cet article.
Merci (:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[NET/US/Novembre 2009] (Sentimentalistmag.com) "Human connect to Human." Empty
MessageSujet: Re: [NET/US/Novembre 2009] (Sentimentalistmag.com) "Human connect to Human."   [NET/US/Novembre 2009] (Sentimentalistmag.com) "Human connect to Human." Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 
[NET/US/Novembre 2009] (Sentimentalistmag.com) "Human connect to Human."
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avenue Tokio Hotel :: » AVENUE DU GROUPE. :: Médias. :: Archives. :: Internet :: 2009 :: Nov 09-
Sauter vers: